FIC-021
notation: +4+x
blank.png
Fiction-021
Nom de la planète principale Planète Mère - Alpha1
Forme de vie sur la planète Oui ; Non conventionnelle
Autre planète habitée Non
Espèce dominante de la planète principale Somnium-Reliability
Niveau Technologique Almo
Comportement à adopter Pour tout personnel de la BPF dans la FIC-021, il est prescrit de respecter toutes les chartes conventionnelles de la BPF. Il est fortement déconseillé de pénétrer dans la Fiction pour tout membre possédant un format de pensée avancé.

Procédure Comportementale et Relationnelle

Dans un premier temps, les procédures d'admission et d'expulsion de la FIC-021 doivent être régis par un sous-département de la BPF. On différencie les espèces possédant un format de pensée avancé et faisant passer toute la Fiction sous sa forme active, du personnel non affecté par les différentes instances et manifestations, physiques ou non, de la Fiction.

Pour tout personnel se présentant dans la FIC-021 les tests à effectuer sont les suivants :

Un test de quotient intellectuel pour vérifier que le quotient intellectuel universel2 soit en dessous de soixante-cinq (65). Ensuite une série de tests psychiques, pour déterminer si les pensées de la personnes excèdent les vingt-cinq Krenc par centimètre cube (25 Kr/cm3).3. Le dernier test a pour but de mesurer l'intensité de "peur", ainsi que la résistance à la "maltraitance mentale" du sujet. Ces deux choses ne peuvent pas être quantifiées. Cependant, une procédure spéciale nommé "SPRUCE", classée confidentielle, permet de s'assurer que le sujet reste peu atteint par les effets mentionnés ci-dessous.

Pour tout personnel n'ayant pas un schéma de pensée relativement proche d'un Homo Sapiens, ou encore un QIU inférieur à soixante-cinq (65), il est possible de pénétrer dans la FIC-021 pour une durée non définie. Il reste obligatoire de passer la procédure "Mentis". Si une particularité ou un changement quelconque est repéré, il est alors nécessaire d'en faire part à son responsable.

Mesure de quarantaine à la suite d'un séjour prolongé ou non dans la FIC-021 :

Dès l'entrée dans le monde principale de la Fiction, dans la Base principale sur la Planète Mère, il est mis en place une procédure de décontamination et de confinement dite procédure "Mentis". Le sujet doit alors pendant une période de quarante (40) jours être soumis à tests de relation social. Son Krenc doit être remesuré ainsi que son quotient intellectuel universel. Si aucune modification n'est constatée et les tests sont satisfaisants, il sera alors apte à réintégrer son ancienne fonction dans la BPF.
Les mesures de décontamination, se doivent d'être répétées chaque jour, par une douche psychique dans un bain d'esprit ayant la même intrication que celui de la mère du sujet.

Les agents sur place, se doivent en permanence d'être seul est de ne pas rentrer en contact les uns avec les autres, même dans des circonstances particulières. Tout cela a pour but de ne pas affecter leurs niveaux de Krenc respectif et de ne pas faire rentrer en contact leurs manifestations propres.

Description de la Planète Principale

La FIC-021 semble d'après les différentes expériences être complètement changeante en fonction des sujets entrants. Il a été observé cependant une base de ressemblance entre les différents rapports sur la Fiction. Elle est appelé "base inchangeable" et ne dépend pas du schéma de pensée des individus.

Base inchangeable :
Le système physique de la Fiction n'est en aucun point semblable à des systèmes physiques connus ou dits "rationnels". Il est à noter dans un premier temps, que l'univers qui semble contenir la Fiction ne contient qu'une (1) planète, nommé par la BPF "Planète Mère-Alpha". Elle ne contient ni étoile, ni autre planète. Cependant, après des tests de sonde, il nous est maintenant possible de confirmer l'existence de matière noire ainsi que de nuages de gaz gigantesques dans l'univers. La planète mère est en permanence traversée par des flux de pensée plus ou moins forts émis par les instances de la planète.
Elle n'est pas dotée d'océans, la notion de continent n'existant alors plus. Elle est d'une taille 1:2 par rapport aux planètes répondant à la Norme-31, sa température moyenne est de 18°C Celsius. Malgré l'absence totale d'étoile, il est à noter que la couche de nuages formés dans l'atmosphère émet un rayonnement solaire basique, ainsi que des rayons gamma mortels à toute forme de vie.4 Aucune faune ou encore flore dite basique n'a été découverte sur la planète.

La BPF à obtenu ces informations par mesure électronique, après avoir récolté les données, les avoir traité et analysé. Les différentes réalités semblent se déplacer et affecter une zone entourant le sujet sur lequel elles sont basées (entre █ et ██ km de rayon). Si deux réalités entrent en conflit dans un espace géographique trop petit, on fait alors face à un conflit de réalité.

Malgré tout, la comparaison des données électroniques et des rapports des agents sur place est très difficile à réaliser. Le nombre de données est très important et contradictoire. Et souvent, les mesures psychique, physique, de Krenc, de réalité ou autres sont encore sujet à débat au sein de la BPF.

Description principale expérimentale :

Les habitants, les constructions, la faune, la flore ainsi que la composition du sol semblent changer d'un sujet à l'autre, et être rattachés au mental du sujet5. Ainsi la capacité première de la FIC-021 est de retranscrire plusieurs réalités dans un même espace à un même temps donné. Cependant les conflits de réalité sont fréquents entre membres du personnel, et laissent pendant un certain temps les instances "inchangeable" de la Fiction rentrer dans un état matériel avancé.6

La réalité de la FIC-021 semble être inspirée de certaines peurs ou certains cauchemars du sujet, bien que gardant une base commune de désolation.7 Les réalités sont très différentes les unes des autres. Elles ne sont habitées que par des espèces agressives, nommées instances inchangeables velléitaire8 de la Fiction qui arrivent à rentrer en contact direct avec les agents sur le terrain.9

Description de l'Espèce Dominante

L'espèce dominante de cette Fiction n'est pas dotée du même fonctionnement, schéma de pensée ou encore Krenc que les Homo Sapiens de la Norme-31. Cette espèce est dotée de capacités psychiques poussées, ne se manifestant pas par la télékinésie, mais par la lecture psychique d'un individu, le reformatage matériel de leurs corps, ainsi que des formes de manipulations psychiques poussées, souvent utilisées sous forme de torture. Un personnel de la BPF dans cette Fiction est considéré comme un hôte pouvant accueillir une quantité importante d'instances dans sa pensée. Les instances de la FIC-021, ne possèdent pas la possibilité de réflexion spontanée, ni aucun signe d'intelligence propre.10

Les instances sont classées par leur Krenc, et leurs capacités matérielles ou psychiques en sont affectées. Les instances les plus faibles comme dit plus haut, peuvent se matérialiser par leurs propres moyens et ainsi interagir avec les autres formes de vies.11 Les instances possédant plus de Krenc ont des capacités plus poussées mais ne peuvent se matérialiser que par des conflits de réalité. Si les instances ne sont pas sous forme matérielle, elles circulent sous forme de flux de pensée, et se rattachent à une forme de vie extérieure à la Fiction.

Les instances dites inchangeables par le personnel de la BPF sont les seules dans la FIC-021 à ne pas être affectées par les changements de réalité proches. Elles sont l'espèce dominante dans la Fiction. Ils leur est possibles d'affecter un ou plusieurs sujets, à une certaine distance12 en fonction de leurs véhémences13. Elles ne semblent n'avoir aucun besoin de se nourrir, de respirer, de grandir ou encore de vieillir. Elles semblent donc complètement intemporelles. Sous leur forme matérielle elles peuvent être blessées, et la blessure reste alors effective pour le reste de son existence. Aucune forme de douleur morale ou physique n'est détectable, mais le nombre de flux de pensées semble être affecté et différentes instances plus éloignées viennent alors s'intéresser au sujet.

Cependant les capacités de restructuration de la matière, plus ou moins avancées14 ainsi que les flux de pensées sont à l'étude en attendant des découvertes particulières. Le temps de résidence dans cette Fiction doit être minimal.

Fonctionnement des Sociétés de la Planète

Les relations entre les instances sont presque inexistantes, aucune communication orale ou écrite n'a été observée, mais elles semblent communiquer par flux de pensée. Elles se contentent de chasser les formes de vies avancées extérieures à la Fiction, dans un but primaire d'agressivité. Cependant une conscience commune entre les instances inchangeables ainsi que la Planète-Mère, semble vouloir pousser a des conflits de réalité importants. La Fiction existe comme une forme de macrocosme d'un organisme vivant, la Planète-Mère en étant le centre. Elle est elle aussi pourvue d'une forme de conscience qui interagit avec les instances.15

Les instances poussent les différents membres de la BPF à se rapprocher pour s'entraider dans une folie commune. Des conflits de réalité jusqu'à 60 Krenc par centimètre cube (60 Kr/cm3) dans un rayon de 10 kilomètres (10km) autour de la source ont été notés, ainsi que l'apparition d'instances ayant une force psychique ne pouvant pas être quantifié.

Procédure de contention de conflit de réalité

Un conflit de réalité est une rupture de réalité à un instant donné. Il est provoqué par la rencontre d'au minimum 2 individus présents dans la Fiction et n'étant pas considérés comme des instances. Leurs réalités respectives semblent rentrer en conflit direct. Les rapports notent alors un halo de lumière au niveau du sol pouvant mesurer jusqu'à deux kilomètres (2km) de long. Il est à noter que les instances inchangeables dites "véhémentes" sortent alors de cette faille, qu'il est impossible de colmater à l'aide d'outils matériels.

Pour l'instant la solution la plus fiable, et la moins coûteuse en ressources humaines ainsi que matérielles reste la mise en quarantaine de la zone touchée, pendant une période plus ou moins longue en fonction du Krenc mesuré. Différentes mesures peuvent être prises, comme la mise en place d'un dôme atmosphérique de protection16. Il est aussi fortement recommandé l'observation par matériel informatique, pour récolter le plus de donnée possible sur ces événements.

Circonstance importante : Les conflits de réalité sont actuellement en étude poussée par le département R.E.D.. Ils semblent aussi entraîner une sorte d'antagonisme entre les Fictions, qui reste pour l'instant incompris. Il est possible mais peu probable lors de conflits de réalité qu'une Fiction quelconque puisse alors transposer, un individu ou une partie géographique relativement petite dans la FIC-021. La BPF à jugé utile de placer la Fiction sous surveillance et d'étudier le phénomène pour, dans un premier temps :

  • Empêcher la FIC-021 d'interagir avec une autre Fiction.
  • Empêcher toute individu externe d'utiliser, appréhender ou étudier le phénomène susmentionné.

Procédure d’appréhension d'êtres vivants extérieurs à la Fiction.

Lorsqu'un agent de la BPF repère un membre extérieur à la Fiction, autre qu'un personnel de la BPF. Il doit garder une distance de sécurité d'au moins quatre kilomètre (4km) et en faire part à son retour de mission à son supérieur.

Pour éviter tout conflit de réalité ou autre, la mesure la plus utilisée et la plus recommandée est de suivre l'évolution de l'individu (grâce à des capteurs ou du matériel numérique) jusqu’à remarquer son décès. Puis inspecter la dépouille pour faire un examen du profil de la personne (remarquer des possibles similarités entre elle et d'autres) et la transmettre à étude avant de prévenir ses proches dans la Fiction ou prendre d'autres mesures.

Lors de la réunion du 18/09 le Tribunal a relevé la capacité de la BPF à prendre en charge les individus transplantés dans la Fiction. Le R.E.D. ███████ a alors exprimé notre incapacité à gérer les conflits de réalité et la dangerosité des instances de la Fiction. Le débat est ouvert en fonction des nouvelles découvertes, mais des mesures nouvelles sont en train d'être ré-évaluées par la chaîne de commandement.

Instance inchangeable (Krenc/cm³>40)

INFORMATION INSTANCE

Instance-B1

Taille : Inconnue

Poids : Inconnue

Envergure : Inconnue

Krenc : 89,4 Kr/cm³

Statut actuel : Inconnue

Rapport : Décès immédiat du personnel au contact de l'instance. Matériel, et outils retrouvés ainsi que croquis de la supposé instance.

B1.jpg

Instance-B2

Taille : 3m76

Poids : 646 kg

Envergure : 8m65

Krenc : 56,43 Kr/cm³

Statut actuel : Maîtrisé

Rapport : Torture physique d'un brigadier, actuellement décédé.

B2.jpg

Instance-B3

Taille : 1m82

Poids 78kg

Envergure : 2m12

Krenc : 64,3 Kr/cm³

Statut actuel : Inconnue

Rapport : Acharnement sur un brigadier, actuellement sans nouvelle dans la Fiction.

B3.jpg
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 License